Adrea
#BienDansMonCorps
C'est se sentir chaque jour 
 mieux accompagné
Par Cédric MONPEYSSEN
Le 15.11.2018

Movember, quand la prévention croise la tendance

Ce mouvement pour la prévention de la santé masculine a pris une ampleur internationale en bientôt vingt ans. Après Octobre Rose, le mois de novembre, ou movember, permet de sensibiliser la société sous un angle simple mais chic-décontracté pour récolter des fonds.
Boosté par le phénomène hipster qui met à l'honneur barbes et moustaches, Movember aurait-il réussi à devenir tendance ? Allons voir de plus près.


Peut-être aurez-vous remarqué en vitrine de nos barbershops les nombreuses déclinaisons de la moustache proposées ce mois-ci. Bien que novembre soit officiellement le mois de la moustache, ce n’est pas simplement pour une question de mode mais bien pour parler de la santé des hommes.
Movember est l’occasion de conjuguer tendance et bonne cause.

Les origines et significations de Movember

Si c’est en 2003 que le phénomène Movember est né, le concept prend ses origines un peu plus tôt en 1999 lorsqu’un groupe d’australiens se lance le défi de porter la moustache durant tout le mois de novembre.

Issu de la contraction de moustache et november, movember est aussi le nom de la principale ONG (Movember Foundation) qui œuvre pour la sensibilisation à la santé masculine, et plus précisément aux cancer de la prostate, cancer des testicules, ainsi que la santé mentale des hommes. D’abord exporté aux Etats-Unis et Royaume-Uni, le mouvement arrive en France en 2011 et connaît un succès croissant depuis 2014. Aujourd’hui présent dans près de 25 pays, le mouvement compte plus de 5 millions de Mo Bros et Mo Sistas (surnom donné aux sympathisants).


Mais pourquoi la moustache me direz-vous ?

Il faut savoir que la santé est un sujet plutôt tabou chez les hommes. En effet, les cancers au centre du mouvement Movember les touchent dans leur vie intime, et donc leur virilité. Le but de la moustache est de sensibiliser la société et les hommes aux cancers masculins sous un angle fun et décontracté en donnant un autre visage à la prévention.

Grow a Mo, Save a Bro

(Faites-vous pousser la moustache et sauvez un pote)
- Slogan de Movember

Le saviez-vous ?

  • Le cancer de la prostate est le 2ème cancer le plus répandu chez les hommes dans le monde

  • Le cancer de la prostate est le 1er cancer le plus répandu en France, ce qui place notre taux de cancer de la prostate en 3ème position mondiale.

  • Si la mortalité diminue chaque année, il reste la 3ème cause de décès par cancer en France (plus de 8 000/an).

 

Il faut savoir qu’un homme décède en moyenne six ans avant une femme, et que le taux de mortalité par cancer chez l’homme est deux fois supérieur à celui des femmes.

Ces statistiques révèlent un état de crise majeure en matière de santé masculine et l’importance d’y sensibiliser notre société.

 

Comment prendre part à Movember

Chacun peut devenir un Mo Bro ou une Mo Sista en s’inscrivant sur le site de l’ONG Movember puis en participant ou organisant des Mo-ments (comme un pique-nique entre amis, une soirée etc.), à des MO-VE (courses caritatives telles que les Bacchantes un peu partout en France, la Courstache à Aubière, ou les Foulées des barbus à Épinal) ou simplement en laissant sa moustache pousser… tout cela dans le but de récolter des dons pour la prévention et la recherche sur les cancers masculins.
Plus de 1200 projets sont financés par l’intermédiaire de Movember, mais pas que : une série télévisée humoristique de 13 épisodes intitulée Man Up a vue le jour en 2011.

Par ailleurs, notez qu’il existe d’autres organisations avec un objectif commun : par exemple NOSHAVE NOVEMBER  (https://www.no-shave.org/) à laquelle j’ai personnellement fait un don en commandant un pins (oui messieurs, il y a encore des gens qui collectionnent les pins…).

Quand on connaît la popularité du phénomène hipster aujourd’hui, peut être que c’est le moment de s’essayer à un nouveau style pour la bonne cause !
Pour ceux qui ne savent toujours pas ce qu’est un « hipster », il faut imaginer un type barbu, souvent tatoué, vêtu d’une chemise à carreau… Oui comme un bûcheron, mais plutôt avec un ordi dernier cri. Vous y êtes ? Je caricature évidemment.

Mais revenons à nos mou…staches,

Comme vous l’aurez compris, Movember est l’occasion d’aborder de façon fun et décontractée une thématique grave et importante, c’est pour cela qu’il faut inciter les hommes à discuter du sujet sans tabou. Le dépistage du cancer de la prostate, est conseillé après 50 ans, à une fréquence variable selon les antécédents familiaux (à voir avec le médecin traitant). Bien que plus rare, le cancer des testicules touche principalement les hommes entre 15 et 30 ans et le taux de malades a doublé ces vingt dernières années. En cause, la pollution notamment.
Le spot de prévention "un vrai film de boules" mis en ligne par Movember le 05/11/2018 aborde le sujet avec brio.

Si Movember a principalement œuvré pour la recherche contre le cancer de la prostate, c’est toute la thématique de la santé masculine qui est au cœur de l’action de l’ONG. Alors, messieurs, restez à l’écoute de votre corps et osez parler à votre médecin.

Et vous, prévoyez-vous de participer à une récolte de dons ?
Laissez-vous pousser votre moustache ? Et pourquoi pas : montrer vos plus belles moustaches en commentaire ?


Cédric MONPEYSSEN


 

Dans la même catégorie

Le 17.05.2019

À pieds vaillants, rien d’impossible !

Vous avez du mal à supporter vos talons hauts ? Vous avez mal au dos ? Consulter un pédicure-podologue peut vous aider.
Le 02.05.2019

Sports adaptés, sports pour tous !

En sport, chacun se dépasse. En fauteuil, ou sur des jambes valides, les efforts ne sont pas les mêmes. Découvrez à quels handisports vous pouvez vous initier.
Le 28.03.2019

Être une fille à la salle de muscu : 3 conseils pour ne plus avoir peur

Mesdames, ne craignez pas les haltères ou les machines de la salle de muscu : ça fait aussi partie de votre abonnement à la salle de gym ! On vous donne les clés pour ne plus avoir peur d’y aller.