Adrea
#BienDansMonAssiette
C'est se sentir chaque jour 
 mieux accompagné
Par Caroline BECAMEL
Le 09.10.2017

Manger bio sans payer plus cher

Pour moi, manger bio, plus qu’un label, c’est manger des produits sains, cultivés dans le respect de la nature et des animaux. Je suis les saisons lorsque j’achète mes fruits et légumes bio. Je consomme différemment pour mieux manger mais sans dépenser plus et je vous assure, c’est possible !

Quand j’ai décidé de me mettre au bio, je me suis dit : « Aïe, Aïe, Aïe, mon portefeuille ne va pas aimer ça » et bien finalement, ça n’est pas le cas. Pour ceux qui n’osent pas sauter le pas mais qui en ont envie, voici comment je fais pour manger bio sans me ruiner.

Pour manger bio, j’ai changé ma façon de consommer

Je n’achète que ce dont j’ai réellement besoin, pour ça je fais une petite liste de plats pour la semaine. Fini les fruits et légumes achetés pour 15 jours que je finissais par jeter car ils avaient pourri. Et les produits dont la date de consommation était dépassée, je n’en parle pas...

Je consomme des produits bio de saison donc je ne mange pas de tomates en hiver. Ça peut sembler bête mais en même temps on en trouve en plein hiver sur les étals. En mangeant de saison, je ne me lasse pas car tous les 3 mois je change de plats et au final je diversifie mon alimentation. Je n’achète pas de produits tous prêts, je cuisine. Je fais des choses simples et qui ne demandent pas beaucoup de préparation. Par exemple : des lasagnes épinards saumon, un buddha bowl quinoa et butternut ou encore un pot au feu aux légumes anciens !

Magasins bio, marchés… mais où faire ses courses ?

Tout d’abord, je n’ai pas fui les grandes surfaces, il y a de plus en plus de choix en produits bio mais je n’y fais pas toutes mes courses. J’achète mon fromage et ma viande directement auprès de producteurs bio du coin. Pour les fruits et légumes, j’ai de la chance de pouvoir aller les cueillir avec mes enfants directement à la ferme bio d’à côté. Un petit panier sous le bras, un sécateur et hop c’est parti. On joint l’utile à l’agréable ! On en profite pour apprendre aux enfants les différentes variétés de légumes, comment ça pousse... Comme c’est direct du producteur au consommateur, c’est moins cher. En ce moment, j’y trouve de belles bettes (ou blettes vous appelez ça comme vous voulez, ça dépend de quel coin de France vous êtes) ! En adhérant à une coopérative, je commande aussi mon petit panier bio. Regardez sur internet, vous en avez forcément une près de chez vous. J’achète aussi certains aliments en vrac : avec moins d’emballages, c'est moins cher.

Avez-vous essayé la culture bio ?

Pour le plaisir, j’ai créé un petit potager bio, on y trouve des fraisiers ‒ à la maison, j’ai 3 grands amateurs de fraises ! ‒ quelques plans de tomates, de courgettes, des aromates… Pas besoin d’avoir un grand jardin, même sur une terrasse avec des jardinières il est possible de s’y mettre et de consommer sa production bio. Vous vous y voyez déjà ?

Cette année, j’ai même eu mon premier potimarron. Je vous partage ma recette de soupe aux potimarrons et châtaignes qui fait fureur auprès des petits et des grands. Dans ma cocotte, je mets mon potimarron épluché et coupé en morceaux, des pommes de terre si vous avez envie, quelques châtaignes ramassées lors d’une balade en forêt que j’ai faites cuire au préalable et je rajoute un peu de noix de muscade. Je ferme ma cocotte et je laisse cuire. Après 20 à 30 minutes de cuisson, je mixe le tout. Au moment de servir, je rajoute quelques morceaux de châtaignes. Un vrai délice !

Et vous, vous n’avez pas une recette bio à nous partager ?

 

Caroline BECAMEL

  

  

Dans la même catégorie

Le 24.04.2019

Avec “De Ferme en Ferme” 2019, (re)découvrez les produits locaux

L’opération “De Ferme en Ferme” c'est la rencontre des amoureux du terroir. On vient en famille rencontrer le voisin agriculteur, découvrir les cultures locales et les animaux de la ferme. Un RDV à ne pas manquer pour mieux connaître l’Agriculture Durable et comprendre le travail des agriculteurs.
Le 22.03.2019

Satiété oui, mais satiété psychologique d’abord ;)

Vous avez remarqué comme certains jours nous avons plus faim que d’autres ? Si on a fait du sport, mais pas seulement. La psychologie intervient AUSSI dans notre assiette et sur notre appétit. C'est ce qu'on appelle la satiété psychologique.
Le 13.12.2018

Les desserts traditionnels de Noël !

Cette année pour Noël, laissez-vous tenter par un autre dessert que notre traditionnelle bûche de Noël, à faire déguster à vos convives ! Mince pie et pudding anglais, cinnamon buns suédois, panettone italien… petit tour d’horizon des desserts de Noël européens.