Adrea
#BienDansMonJob
C'est se sentir chaque jour 
 mieux accompagné
Par Delphine SANTINI
Le 25.01.2018

En finir avec la peur de l’échec

Avoir peur de l’échec est directement lié à la confiance en soi. Alors, quoi qu’on entreprenne, il faut toujours se faire confiance et ne pas perdre notre motivation !

 

Vous aussi, vous avez déjà eu très envie de vous lancer dans un projet, mais sans oser aller jusqu’au bout parce que vous aviez peur d’échouer ? Zut alors ! On va essayer d’y remédier pour arriver à franchir le pas.

Pour éviter d’avoir des regrets : on passe à l’action !

Peur de l’échec + pas d’action = regrets. Force est de constater que l’addition est simple. Assez déprimante, je le reconnais, mais simple.

Lorsqu’on se dit qu’on va échouer, on est en position de repli. On attend… mais on attend quoi au juste ? de laisser tomber ? de changer d’avis ? une “meilleure” idée ? Franchement, cette idée là est probablement très bonne : comment le savoir si on ne se lance pas dans l’aventure :)

Alors voici mon conseil : identifiez vos regrets passés, les remords que vous pouvez avoir face à tous ces projets que vous n’avez pas mis à exécution, face à toutes ces idées que vous avez abandonnées au fond d’un tiroir. Les identifier permet de les comprendre et de les intérioriser. Attention, l’idée ce n’est pas d’oublier, mais de dépasser ces regrets.

Et maintenant qu’on a mis le doigt où ça fait mal, on peut passer à l’action !

Tout est histoire d’interprétation : voyons le bon côté des choses

Maintenant qu’on s’est motivé à passer à l’action, il ne faut pas se laisser influencer par de mauvaises ondes. Or, certaines personnes qui ont une vision très pessimiste des choses, pourraient nous influencer, en ne voyant que le négatif dans notre projet. Ce n’est pas facile, mais il faut se libérer des influences néfastes. Souvent, ces personnes agissent ainsi parce qu’elles voient dans notre projet le reflet de leurs propres peurs. Lorsqu’on a compris ça, il est plus facile de se dire : si, c’est possible !

Pour cela, il faut repérer les personnes qui ont une vision optimiste des choses, ou en tous cas, moins sceptique. Elles sont faciles à reconnaître, ce sont celles qui vont vous donner des solutions ! Elles essaieront peut-être de vous expliquer en quoi votre projet leur paraît risqué, mais elles seront aussi bienveillantes et forces de propositions. Que ce soit en vous donnant un coup de main, une aide financière, ou simplement un avis extérieur sur la présentation de votre projet. Bref, entourez-vous de ces personnes qui ont envie de vous aider :)

Dépasser ses peurs : on se lance

En discutant avec des personnes autour de moi, je me suis rendue compte que beaucoup ont un regard fataliste sur l’échec. D’après certaines, nous serions même “conditionnés”, depuis tout petit, à un modèle de réussite. Par exemple à l’école, si on n’a pas la moyenne, on redouble. Si on ne décroche pas un examen, on recommence une année, etc.

Peut-être. Essayons cependant de dépasser ce modèle qui laisse bien peu de place aux échecs personnels, et surtout à tout le bénéfice que l’on peut en retirer. Tant sur ce que ça peut nous apprendre sur nous-même, que la confiance en soi que l’on gagne en acceptant nos échecs ! Et n’oublions pas :

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterrit dans les étoiles » (Oscar Wilde)

Alors, on échouera peut-être. Mais on en retiendra qu’on a ESSAYÉ. Ça n’a pas fonctionné, mais on ira de l’avant car on aura appris de cette expérience, et on s’en relèvera plus fort, plus sûr de nous !

 

Delphine SANTINI

  

  

Dans la même catégorie

Le 09.10.2019

Lâchez prise avec la sophrologie en entreprise !

Des ateliers de sophrologie ont été proposés aux salariés d’ADRÉA Mutuelle. Retour sur cette initiative innovante et ses perspectives.
Le 27.06.2019

Le coworking arrive dans nos campagnes !

Travailler en espaces de coworking séduit de plus en plus de personnes, pas seulement en ville mais aussi à la campagne.
Le 13.06.2019

Quelques exercices pour s’entretenir au bureau

Comment lutter contre le manque d’exercice quand on passe la journée assis au travail ? On vous donne quelques pistes.