Adrea
#BienDansMaTête
C'est se sentir chaque jour 
 mieux accompagné
Par Team #ChaqueJourÊtreBien
Le 05.07.2019

Le gribouillage comme art thérapie : le doodling

© Crédit photo - C.Leboucher - http://leschroniquesdailleurs.over-blog.com

 

Qui n’a jamais attrapé un papier et un stylo pour dessiner des formes mécaniquement, sans réfléchir ? Cela peut arriver lors d’une conversation téléphonique, d’une réunion, d’un moment d’ennui, ou de rêverie. Le gribouillage est une forme d’art que tout le monde a pratiqué au moins une fois, consciemment ou non.

Aujourd’hui, cette activité est appelée le doodling. Ou encore visual thinking, dans un cadre plus professionnel. C’est un mot que l’on voit apparaître de plus en plus, dans les tous les médias et notamment sur les réseaux sociaux.

Qu’est-ce que le doodling ?

Le doodling est le fait de dessiner des gribouillis sur une feuille. On entend par là des formes abstraites, ou réalistes, souvent répétées.

On pratique le gribouillage dans des circonstances diverses. Mais c’est un acte de lâcher prise, spontané, qui révèle notre état d’esprit.

Le plus souvent, on retrouve des formes basiques telles que des spirales, des traits, des courbes, des cercles, des carrés, des triangles. Ou des formes plus sophistiquées comme des fleurs, des maisons, des nuages, des bonshommes.

Parfois ces formes peuvent avoir une signification. Il existe d’ailleurs de nombreux livres et articles sur internet qui vous aideront à comprendre : « Quelle est la signification de vos gribouillis ? ». C’est une manière inconsciente de se libérer pour notre cerveau, de concrétiser une idée qui nous préoccupe.

Le doodling devient très tendance sur la toile. De plus en plus d’internautes partagent leurs créations, très personnelles et atypiques. De nombreux tutoriels sont disponibles, afin de se perfectionner ou de s’améliorer dans sa façon de pratiquer « l’art du doodling », autrement dit « l’art du gribouillage ».

Il y a même des webinars pour apprendre à simplifier vos réunions grâce au doodling : on vous propose une méthodologie différente, qui s’appuie sur le dessin pour animer des réunions de façon moins formelle, plus sympa. Une variante des brainstormings graphiques, en somme où on utilisera le doodling comme technique de communication visuelle au travail. Cela est aussi appelé le visual thinking.

Comment pratiquer le doodling ?

Le doodling est une activité qui nécessite seulement un papier, et un stylo, notre préféré si possible. Une fois ces deux éléments réunis, il suffit de poser sa feuille devant soi, et de laisser parler son esprit.

Il est inutile de trop réfléchir au rendu de notre dessin, au contraire, il faut que l’acte soit spontané et positif.

Voici quelques modèles gratuits à télécharger sur Pinterest, de quoi prendre le bon coup de crayons !

Les motifs que l’on dessine nous sont dictés par notre inconscient et sont répétitifs la plupart du temps. Ces motifs vont révéler notre état émotif et ainsi permettre de l’extérioriser. Inconsciemment, le cerveau va nous mener dans notre monde personnel, notre propre univers, nous permettant de nous libérer intérieurement.

Les 4 principaux bienfaits du gribouillage sur l’esprit

1.     Libérer son esprit

Le gribouillage fluidifie nos pensées, et permet d’exprimer un état mental précis. En dessinant, on aide notre cerveau à évacuer les ondes négatives et néfastes au moral, à évacuer le stress. Le dessin automatique permet de se détendre. On peut comparer ce processus à celui du rêve, comme lorsque l’on passe la journée à essayer de résoudre un problème et qu’après une bonne nuit de sommeil, on trouve la solution !

2.     Améliorer sa créativité

Les facultés créatives sont plus ou moins fortes chez chacun d’entre nous. Le fait de dessiner des doodles entraîne une hausse et une amélioration de la créativité. Nos créations peuvent faire l’objet de belles images décoratives à afficher. Pourquoi ne pas y ajouter de la couleur pour plus de dynamisme, et décider d’encadrer notre œuvre.

3.     S’occuper en dessinant

L’ennui peut parfois devenir pesant chez certaines personnes. Avec peu de matériel, et un peu d’imagination, on peut se laisser aller à réaliser un dessin afin de faire passer le temps plus vite. De plus, sans contrainte, et dans la sérénité, vous vous sentirez libérés et détendus.

4.     Devenir plus productif

En se « libérant » avec ces dessins automatiques, notre cerveau est plus dans l’instant. On retient mieux les choses, cela permet de faire travailler et d’améliorer notre mémoire. Par exemple, on remarque qu’en gribouillant au téléphone, on retient davantage d’informations que les personnes qui prennent des notes. Certains dessinent pour retenir le visage d’un collègue, ou transforment un problème à résoudre au travail en dessin afin de trouver une solution plus facilement. Le griffonnage et le coloriage permettent d’améliorer notre productivité au travail et dans la vie quotidienne. Il existe même des papiers peint (pour adultes et enfants) que vous pouvez colorier : c’est extrêmement déstressant !

Peu coûteux, et avec de nombreux bienfaits, l’art du doodling et du visual thinking deviendra bientôt votre passe-temps favori. À vos feuilles et stylos !

 

Manon, pour la Team #ChaqueJourÊtreBien

 

  

 

 

Dans la même catégorie

Le 29.05.2019

Je suis une mère courage, une mère coupable…

Comment aider son enfant à être heureux ? Épanoui ? Et si vous commenciez par vous faire confiance et que vous arrêtiez de vous rendre coupable ?
Le 18.04.2019

Avez-vous testé l’auriculothérapie ?

Maigrir, arrêter de fumer, relâcher la pression : les bienfaits de l’auriculothérapie sont nombreux. On vous dit tout sur cette médecine.
Le 12.04.2019

Le bénévolat, un engagement parfois difficile, qui permet de « s'éclater chaque jour » !

Le bénévolat, c'est quoi ? Pourquoi devenir bénévole ? Comment ? Je vous explique tout !