Adrea
#BienDansMonJob
C'est se sentir chaque jour 
 mieux accompagné
Par Mutualité Française
Le 20.02.2018

Les bienfaits de la sieste au travail

Qui, entre nous, n’a jamais rêvé de pouvoir faire une sieste au travail pour repartir du bon pied l’après-midi ? Hormis les jours où nous sommes vraiment patraques (où il aurait finalement été préférable de rester chez soi) et éventuellement pour les femmes enceintes, dormir sur le lieu de travail est plutôt mal perçu. Une sieste à la mi-journée aurait pourtant de multiples bienfaits… Notre expert de la Mutualité Française, Christine Ramonnet, nous en parle.

Il semblerait que l’idée commence toutefois à faire son chemin… La Chine et le Japon sont précurseurs sur le sujet… La France y viendrait-elle ?

Entre transports et rythmes de travail, une sieste quotidienne serait bien appréciée par notre organisme, pourtant nos entreprises, d’une manière générale, ne laissent guère de place à une sieste quotidienne.

“Dans notre culture, la sieste est discréditée et considérée comme une perte de temps”

Docteur Eric Mullens, auteur d’Apprendre à faire la sieste (Ed. Trédaniel, 2009).

Notre corps nous guide : écoutons nos rythmes veille - sommeil (ou rythmes circadiens)

Si l’on écoute un peu notre corps, rendons-nous à l’évidence, le début d’après-midi n’est pas le moment le plus productif de notre journée. En effet, les périodes de la journée où nous sommes le plus performant seraient autour de 10h puis 17h. Et, au contraire, les périodes où il faudrait nous en demander le moins serait après 21h car c’est le moment où notre corps se prépare à aller dormir et... entre 13h et 15h, a fortiori si le repas a été copieux. Avez-vous déjà entendu parler de l’homéostasie ? C’est le fait que notre corps cherche à revenir à l’équilibre grâce à une certaine régulation interne. En clair, en ce qui concerne le sommeil, plus j’ai été actif mentalement ou physiquement, plus mon besoin de dormir sera fort et je devrai lutter pour rester éveillé. Il serait donc préférable de s’accorder quelques minutes pour s’assoupir afin d’être plus efficace pour la suite de la journée.

Les avantages de la sieste au travail

Des études scientifiques ont montré les nombreux bénéfices de la sieste en milieu de journée. De sorte que, dormir au bureau quelques minutes, voire quelques secondes, améliorerait notre vigilance, notre humeur, nos capacités de concentration, ainsi que la baisse de production de l'hormone du stress.

Nous serions ainsi plus productifs, plus créatifs, mieux concentrés et moins stressés le reste de la journée puisque la sieste engendre une chute de la dopamine et du cortisol (hormone du stress). Elle est d'autant plus bénéfique en cas de manque de sommeil nocturne. Il est important de placer cette récupération en milieu de journée pour qu’elle coïncide à un besoin physiologique inscrit dans la courbe de la vigilance avec ce creux naturel entre 13h et 15h. En résumé, ce temps de sieste a tout intérêt à être accepté par l’employeur.

Le saviez-vous ? Certains pays ont intégré le droit de la sieste au travail dans leur Constitution. C’est la cas de la Chine et du Japon.

Sieste flash ou sieste royale ?

Faisons le distinguo entre les différents types de siestes :

  • la sieste flash : 1 à 5 minutes, pour redonner un coup de peps sans rentrer dans un cycle de sommeil.
  • la micro-sieste, appelée aussi sieste parking : 10 à 30 minutes pour repartir en ayant bénéficié d’un sommeil très léger. Sur la route elle est largement conseillée par la Sécurité routière.
  • la sieste royale : environ 1h30, ce qui correspond à un cycle de sommeil complet. Attention, 1h de sommeil par exemple, risque de provoquer un réveil compliqué si nous nous trouvons au milieu d’un cycle.

Afin de garder la forme et de ne pas perturber notre cycle de sommeil, une sieste courte, de quelques minutes, serait la plus appropriée. Pas plus de 15-30 minutes serait l’idéal pour retrouver de l’énergie et nous permettre de poursuivre notre journée dans de bonnes conditions. Mais il appartient à chacun de se connaître et de repérer le temps qui lui convient pour se ressourcer.

Nous vous proposons également de tester le palming et la méditation au travail pour faire une pause et mieux vivre le reste de la journée.

En France, l’idée de la sieste ferait son chemin

C’est ainsi que des bars à sieste ont vu le jour dans nos plus grandes villes… et que certaines grandes entreprises françaises telles que Orange ou Renault ont pris en compte l’importance de la Qualité de Vie au Travail (QVT) et se mettent à plébisciter cette pratique en installant sur certains de leurs sites une “siesteria” ou salle de sieste pour accueillir les aficionados de la sieste au travail.

En effet, l’investissement pour installer ce type d’espace peut s’avérer rapidement rentable s’il permet d'améliorer le quotidien de chaque collaborateur en confort et en productivité.

Alors vous êtes convaincus, on se met à la sieste à la mi-journée pour être bien dans son corps et dans sa tête ? Vous êtes déjà adepte ? Racontez-nous sur nos réseaux sociaux !


Dans la même catégorie

Le 09.10.2019

Lâchez prise avec la sophrologie en entreprise !

Des ateliers de sophrologie ont été proposés aux salariés d’ADRÉA Mutuelle. Retour sur cette initiative innovante et ses perspectives.
Le 27.06.2019

Le coworking arrive dans nos campagnes !

Travailler en espaces de coworking séduit de plus en plus de personnes, pas seulement en ville mais aussi à la campagne.
Le 13.06.2019

Quelques exercices pour s’entretenir au bureau

Comment lutter contre le manque d’exercice quand on passe la journée assis au travail ? On vous donne quelques pistes.